Leader : former les territoires pour faciliter l'instruction des dossiers

 

Dans la continuité des formations à destination des territoires leader de Bourgogne que la région entreprend depuis 2014, une nouvelle formation est organisée les 19 et 20 juin prochains.

Les premières programmations de dossiers leader interviendront en 2017 ; il est nécessaire de poursuivre la formation des équipes techniques des GAL afin de faciliter l'instruction des dossiers.

Contenu de la formation :

  • le rôle des équipes techniques des territoires dans l'instruction d'un dossier de demande d'aide,
  • utilisation d'OSIRIS,
  • les étapes clés de l'instruction d'un dossier,
  • les types de contrôles qui peuvent intervenir dans la vie d'un dossier.

Ici 2050 - Les territoires de projet se mobilisent pour élaborer le SRADDET

Les élus régionaux ont officiellement initié les 12 et 13 janvier 2017 la démarche d'élaboration du schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (SRADDET). Ce nouveau schéma intégrateur (il fusionne plusieurs schémas existants), prescriptif, doit fixer les objectifs en matière d'équilibre et égalité des territoires, d'implantation des différentes infrastructures d'intérêt régional, de désenclavement des territoires ruraux, d'habitat, de gestion économe de l'espace, d'intermodalité et développement des transports, de maîtrise et valorisation de l'énergie, de lutte contre le changement climatique, de pollution de l'air, de protection et restauration de la biodiversité, de prévention et gestion des déchets et les objectifs en matière de numérique. Il doit être finalisé d'ici juillet 2019.

Pour parvenir à la réalisation de ce schéma, la région a engagé un large processus de coopération avec l'association des territoires infrarégionaux, de nombreux acteurs du territoire régional et des citoyens. Le schéma sera notamment co-construit avec les acteurs des territoires de SCoT - PLUI - Parcs naturels régionaux, qui apporteront leur expertise issue de leurs démarches locales. Après des assises de lancement qui ont réuni près de 300 participants le 12 avril dernier à Beaune, un groupe de travail comprenant une trentaine de territoires vient d'être constitué et s'est rencontré pour la première fois début juin. L'ensemble des territoires et acteurs sont également invités à participer aux ateliers transversaux du SRADDET qui auront lieu les 15 juin à Chalon-sur-Saône, le 20 juin à Besançon et le 29 juin à Pouilly-en-Auxois.

Inscription obligatoire aux ateliers : https://www.bourgognefranchecomte.fr/ateliersraddet

En savoir plus : https://www.bourgognefranchecomte.fr/sraddet

GIEE - Groupements d'intérêt économique et environnemental

La loi d'avenir n°2014-1170 pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt du 13 octobre 2014 a créé les groupements d'intérêts économique et environnemental (GIEE). Les GIEE sont des collectifs d'agriculteurs reconnus par l'Etat qui s'engagent dans un projet pluriannuel de modification ou de consolidation de leurs pratiques en visant à la fois des objectifs économiques, environnementaux et sociaux. Ils constituent l'un des outils structurant du projet agro-écologique pour la France engagé par le ministre de l'agriculture le 18 décembre 2012 pour impulser la transition écologique des modes de production de la filière agricole.

En Bourgogne-Franche-Comté, 33 GIEE ont été reconnus au 30 janvier 2017 suite aux précédents appels à projets.

En savoir plus :

http://draaf.bourgogne-franche-comte.agriculture.gouv.fr/Les-GIEE-en-Bourgogne-Franche

http://agriculture.gouv.fr/plus-de-400-giee-qui-sengagent-dans-lagro-ecologie

http://agriculture.gouv.fr/les-groupements-dinteret-economique-et-environnemental-giee

 

La forêt, un vecteur de développement pour nos territoires ruraux !

La forêt couvre la moitié de l'ancienne Franche-Comté et est reconnue pour la qualité de sa gestion et sa faculté à produire du bois d'oeuvre, du bois d'industrie et du bois énergie.

Pour aider les collectivités à intégrer la forêt dans leur stratégie de développement et faire de la filière forêt-bois un vecteur de développement local, la région a missionné l'Union régionale des communes forestières de Franche-Comté au travers de différentes conventions.

L'URACOFOR intervient auprès des communes forestières mais aussi des pays, des PETR, des PNR et des communautés de communes, et en particulier auprès de ceux engagés dans les programmes LEADER (en cofinancement avec les départements du Doubs, du Jura et de Haute-Saône), des démarches PCET ou TEPos (en cofinancement avec l'ADEME). Elle apporte un appui méthodologique à l'écriture de stratégies : clé d'exploration, documents types, voyages d'étude ...

Son intervention permet également d'accompagner la concrétisation du volet forestier des stratégies territoriales par des réalisations opérationnelles: constructions publiques en bois local, organisation locale de la filière bois énergie, restructuration du foncier forestier vacant, gestion forestière durable, approvisionnement des transformateurs locaux ...

Pour en savoir plus, contacter les communes forestières au 03.81.41.26.44

L'Europe accompagne les industries agro-alimentaires dans leur développement à l'international 

La SARL Maison BARBIER, située dans le Haut-Doubs sur la commune de Pont de Roide, met tout son savoir-faire dans la fabrication de saucisses de Morteau et de saucisses de Montbéliard.

Cette entreprise artisanale reprise en 2011 a su sauvegarder ses 17 emplois. En plein développement avec la conquête de nouveaux marchés à l'international (Canada, Angleterre, Danemark), elle a investi en 2015 et 2016 pour améliorer la qualité de ses produits, réduire la pénibilité des tâches et économiser de l'énergie. Cette modernisation consiste à changer la production de froid (avec récupération d'énergie), à automatiser le chargement du poussoir et à investir dans la mise sous vide. Un investissement de près de 170 000 € financé à hauteur d'un peu plus de 20 000 € par le FEADER (fonds européen agricole pour le développement rural) dans le cadre des aides aux investissements dans les industries agroalimentaires.

En savoir plus : http://salaisons-barbier.fr/

Héberger les apprentis en milieu rural pour favoriser l'emploi

Un 2ème toit pour les apprentis est un dispositif novateur pour l'emploi des jeunes et le développement des territoires ruraux. Il a pour vocation d'accompagner le jeune et sa famille à l'entrée d'un parcours en alternance. Son enjeu est triple : favoriser l'emploi des jeunes, optimiser le développement économique des entreprises et des exploitations et contribuer à la dynamique des territoires ruraux.

Soutenu par le réseau rural Franche-Comté en 2013, ce projet a vu le jour à la rentrée scolaire 2014. Un projet de développement à l'ensemble de la grande région est en réflexion.

Concrètement, il s'agit d'une offre de logement proposée à des jeunes en contrat d'apprentissage en milieu rural au sein d'une famille. Les porteurs du projet, qui sont les Maisons Familiales Rurales (MFR) accompagnées de la Fédération Familles Rurales, Habitat et Humanisme ainsi que la Mutualité Sociale Agricole ou encore la Fédération des Coopératives Laitières, mettent en relation hébergeur et logeur avec un cadrage administratif. Libre ensuite aux familles de s'entendre sur les aspects financiers, de confort et d'organisation quotidienne.

Pour Colette et Jean-Pierre qui ont accueilli deux apprentis, "les gens doivent faire des efforts pour accueillir des apprentis et des stagiaires. Il faut donner l'exemple" insiste Colette. Diane et Camille ont tous les deux été logés par la famille à des moments différents. Pour ces deux expériences, Colette reconnait qu'elle avait un rôle de "seconde" maman. Ils avaient tous deux, fille comme garçon, le besoin d'être maternés et écoutés. Beaucoup d'échanges ont renforcé les liens, chacun à sa manière par des confessions de vie pas toujours évidentes ou encore des partages de savoirs, l'implication dans la vie d'apprenti avec chaque soir le détail de la journée passée. Tous deux se sont investis dans la vie familiale mais aussi dans la vie associative du village, notamment Diane qui a participé à plusieurs événements locaux et de manière régulière (pratique de la marche nordique chaque semaine). Aujourd'hui, Colette et Jean-Pierre entretiennent toujours des relations avec l'un d'eux qui se considère comme "leur 4ème enfant" dit-il.

En savoir plus : http://1apprenti2toits.jeunes-fc.com/fiche_organisme.php

http://www.reseaurural.fr/files/deplianthebergement-5.pdf

Haut
de page